Retour sur la soirée des entrepreneurs du lundi 18 mars 2019

Panel véhicules autonomes

Nous entendons régulièrement parler de la venue prochaine sur nos routes des véhicules autonomes. Plusieurs essais et projets pilotes sont actuellement en cours un peu partout dans le monde et les plus grandes compagnies investissent massivement pour conquérir cet énorme marché à venir. Il reste par contre plusieurs défis à relever et la transition prendra encore un certain temps. On commence actuellement par des environnements contrôlés mais il faudra ensuite que les véhicules se mêlent à la circulation existante. Cela pose des enjeux importants pour les gouvernements, sociétés d’assurances et autres intervenants.

Nos panelistes ont présenté différentes initiatives en cours qui nous ont permis d’en savoir plus sur le sujet. Édouard Proust est ingénieur chez FPInnovations à Pointe-Claire et possède plusieurs années d’expérience dans l’industrie du transport et des systèmes embarqués. Il nous a présenté certains projets concrets visant au développement de technologies de conduite autonome, en particulier pour un premier test d’opération de camions en peloton coopératif au Canada. Ces applications sont particulièrement intéressantes parce qu’elles sont déployées dans des environnements plus propices à une implémentation pratique. Par exemple, les déplacements sont réalisés sur des routes qui sont peu achalandées, ce qui réduit les interactions avec d’autres véhicules. De plus, les camions sont regroupés par pelotons pour lesquels le premier véhicule est opéré par un conducteur humain. Les autres camions suivent alors le chef de file, comme des petits canards derrière leur mère.

Pour les navettes de Keolis, le défi est également important puisque leurs véhicules autonomes sont déployés sur un réseau routier urbain et se fondent dans la circulation. Lauren Constant et Primael-Marie Sodonon de Keolis-Canada sont venus nous présenter les détails de ce projet pilote qui se déroule à Candiac en banlieue de Montréal. Le projet se déroule très bien et permet d’identifier les difficultés à surmonter, à commencer par le rude climat auquel nous devons faire face au Québec, en particulier l’hiver. Même si des opérateurs sont toujours présents pour assurer la sécurité des passagers, les navettes sont complètement autonomes et constituent un complément intéressant à l’offre de transport existante.

Finalement, Karim Hobeila d‘Intact Corporation Financière, nous a expliqué en détail les enjeux que doivent étudier les assureurs de dommages. Nous avons alors pu constater qu’il n’y aura pas que des obstacles technologiques à surmonter. La réglementation devra être ajustées et la valeur des primes révisée en fonction de nouvelles conditions qui se mettront progressivement en place.

Après les présentations des panelistes, une séance de questions a permis d’en apprendre plus sur plusieurs détails techniques qui intéressaient l’auditoire. Encore une fois, on remercie les panelistes pour leur temps et on se donne rendez-vous pour la prochaine fois.

Charles Fleurent

Commanditaires

Logo de Clear Destination
Logo de Insum
Logo de Zero Spam
ELEMENTAI-logo
GRICS-logo